Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Trobador’ Category

Simone WEIL, écrivain et philosophe (1909-1943)

L’Amour courtois (*) avait pour objet un être humain ; mais il n’est pas une convoitise. Il n’est qu’une attente dirigée vers l’être aimé et qui en appelle le consentement. Le mot de Merci par lequel les troubadours désignaient ce consentement est tout proche de la notion de Grâce. Un tel amour dans sa plénitude est l’amour de Dieu à travers l’être aimé. Dans ce pays (**) comme en Grèce, l’amour humain fut un des ponts entre l’homme et Dieu. La même inspiration resplendit dans l’art roman. L’architecture n’a nul souci de la puissance ni de la force, mais uniquement de l’équilibre.

Les Pythagoriciens disaient que l’harmonie ou la proportion est l’unité des contraires en temps que contraires. Il n’y a pas d’harmonie là  où l’on fait violence aux contraires pour les rapprocher ; non plus là où on les mélange ; il faut trouver le point de leur unité. Ne jamais faire violence à sa propre âme ; ne jamais chercher ni consolation ni tourment ; contempler la chose, quelle qu’elle soit, qui suscite une émotion, jusqu’à ce que l’on parvienne au point secret où douleur et joie, à force d’être pures, sont une seule et même chose, c’est la vertu même de la poésie.

Nous ne pouvons pas savoir s’il y aurait une science romane. En ce cas, sans doute, elle aurait été à la nôtre ce qu’est le chant grégorien à Wagner. Les Grecs, chez qui ce que nous appelons notre science est né, la regardaient comme issue d’une révélation divine et destinée à conduire l’âme vers la contemplation de Dieu. Elle s’est écartée de cette vocation… La science n’a pas d’autre objet que l’action du verbe, ou, comme disaient les grecs, l’amour ordonnateur… Comme l’art elle a pour objet la beauté. La beauté romane aurait pu resplendir aussi dans la science.

Nota – (*) Amour courtois en langue d’Oïl = Fin’Amor (prononcé finamour) en langue d’Oc : on peut définir la Fin’Amor comme amour fin, délicat, mais aussi finalité du vrai amour ou encore finalité véritable de l’amour ; (**) les Pays d’Oc ou Occitanie = Sud de la France, anciennes Provinces d’Aquitaine, Gascogne, Languedoc, Provence, Limousin, Auvergne, sud-Dauphiné.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Chine-France

Orient-Occident. La poésie est souvent un pont d'un monde à l'autre. Les paroles de sagesse se ressemblent, quel que soit le lieu où elles sont dites.

Réponse de WANG WEI (701-761) au magistrat Tchang

     L'ultime vérité ? Le chant d'un pêcheur qui s'éloigne dans les roseaux.

PROVERBE CHINOIS

     Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi.

PROVERBE FRANCAIS

     Ce qu'Art ne peut, hasard achève.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Haïku

Kobayashi Issa, Japon (1763-1828)

Pluie de pétales –

On aimerait boire l'eau

Des brumes lointaines.

Soseki Natsume, Japon (1867-1916)

Crépuscule au jardin

Lampe éteinte, persiennes ouvertes

Je reste à contempler les fleurs.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Fantaisie

Guillaume IX, duc d’Aquitaine (1086-1127)

Je ferai un poème de rien :

Non sur moi ni sur autres gens

Non sur amour ou sur jeunesse

Ni sur rien,

Car il a été trouvé en dormant

Sur mon cheval…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Verba et Scriba

  Laisser voler la parole. Veiller à ce que l'écriture ne la pétrifie pas.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Bussy d’Amboise à Marguerite de Navarre (1579)

Ce sont mots inventés du Jour et de la Nuit

De dire qu’il est jour quand le soleil nous luit

Et que la Nuit survient quand la terre s’oppose

Il n’y a d’autres Nuits, d’autres Jours, d’autres cieux

Que voir ou ne voir point le ciel de vos beaux yeux,

Vous, le Ciel, le Soleil êtes la même chose.

Mes yeux ne sont point yeux, si ce n’est pour vous voir.

Mon cœur n’est point mon cœur, si ce n’est pour recevoir

Les traits de vos beautés que j’adore et que j’aime.

Je n’ai point de désir que pour vous désirer

Je n’ai point de soupir que pour vous soupirer

Bref, je ne suis point moi, si ce n’est pour vous.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Pierre le Poète

   Sur la toile complexe et gigantesque du web, où l'on trouve tout et son contraire, se prennent parfois de belles lucioles. C'est le cas de "Pierre1975" (voir le lien vers son blog) dont je voudrais saluer par cette note le travail de poète : poésie écrite, dessinée ou peinte. avec cette volonté, qu'avait déjà  Jean Cocteau, de faire acte poétique de tout bois. Jugez en plutôt :

   Il n'y a qu'à voir cette très intéressante "mise en l'espace" de la poésie. Guillaume Apollinaire, me semble-t-il, avait fait cela avec ses "Calligrammes". Et aussi ce "Rêve de COTON BLANC", où un élément si ordinaire peut ouvrir des horizons si extraordinaires. (Pour voir le poème en entier, merci de cliquer dessus).

   

   Je ne sais pourquoi ce tableau évoque pour moi l'Art roman. Il a aussi quelquechose de l'enluminure. Pierre connait-il la peinture romane ou retrouve-t-il l'essence de cet Art, son énergie, en puisant au fond de lui-même ?

   Souhaitons à Pierre de pouvoir bien mener sa barque avec des vents qui ne lui soient pas trop contraires.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Older Posts »