Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2010

Voici, dans l’actualité théâtrale, une pièce qui me semble digne d’un grand intérêt.

Quelqu’un parmi les blogueurs l’a-t-il vue ?

Pour ma part, j’espère qu’il y aura une tournée dans toute la France, que l’on puisse ainsi la voir.

Voici le lien du site la présentant : La dernière Lettre de Marie-Antoinette –


Publicités

Read Full Post »

Une plume

Les contes renferment souvent une Sagesse qu’il importe de savoir reconnaître par delà l’histoire racontée aux enfants. Celui-ci nous vient d’Afrique.

Kassa Kena fut autrefois le héros le plus puissant, le plus redouté et le plus aimé du peuple Mandingué. Il tua un jour l’oiseau Konoba qui vivait dans une forêt montagneuse. Ce monstre était si gigantesque qu’il obscurcissait le ciel quand il déployait ses ailes. Il pouvait cependant se faire aussi petit que le poing d’un enfant. Il se nourrissait de la force même de ses ennemis. Kassa Kena le vainquit après un rude combat. Konoba était à terre lorsque notre héros vit une plume se balancer au dessus de sa tête et se poser sur son front. Il courba l’échine, tomba sur les genoux et se retrouva terrassé par ce fardeau inattendu. Il eut beau gronder, se débattre, implorer secours, rien n’y fit, il ne put l’ôter de sa chevelure. Vint à passer alors sur le chemin une vieille femme, portant sur son dos un petit enfant qui savait tout juste marcher. Kassa Kena lui demanda son aide. Elle fit descendre l’enfant qui se pencha, souffla… et l’on vit la plume s’envoler. L’enfant en fit son jouet. Le guerrier, libre mais déconcerté, s’en revint dans son village. Il y conta son aventure à l’ombre de l’arbre à palabres. L’histoire dite, un silence perplexe se fit dans l’assemblée. C’est alors qu’un aïeul pris de sommeil se leva pour aller dormir : « Pour qui ne sait rien de l’oiseau Konoba, une plume est une plume, dit-il en baillant. Bonsoir, hommes. » Kassa Kena baisa les mains de ce sage et, de ce jour, s’appliqua à la conquête d’un bien qui lui parut plus précieux que la Force : l’Innocence.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Une feuille

CONTE ZEN

Dans un monastère bouddhique, avec l’automne, des feuilles innombrables étaient tombées sur le jardin de sable. Le Maître dit un jour à un de ses disciples d’aller rétablir l’harmonie. Ce dernier prit donc le râteau et s’attela à enlever toutes les feuilles. La besogne terminée, tout sourire, il appela son Maître. Celui-ci ne manifesta aucune joie. Le disciple comprit soudain : il alla chercher une feuille et la remit dans un coin du jardin de sable. Le Maître lui rendit alors son sourire…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »