Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2006

Au-delà de l’air

   Dès que l'on connaît les pertuis intérieurs de l'air, on peut s'éloigner à son gré de son temps et de ses soucis. Il ne reste plus qu'à choisir les sons, les couleurs, les odeurs qui donnent à l'air le perméable, la transparence nécessaire qui font dilater les pores du temps, et on entre dans le temps comme une huile.

   Tout ce qui touchait les au-delà de l'air, je m'en sentais intimement amoureux comme d'un pays jadis habité et bien-aimé dont j'étais exilé mais vivant encore tout entier en moi, avec ses lacis de chemins, ses grands fleuves étendus à plat sur la terre comme des arbres aux longs rameaux et le moutonnement houleux d'écumantes collines où je connaissais tous les sillages.

Jean GIONO

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Read Full Post »