Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2005

Subtilités

     Dans une de mes notes récentes ("Alexithymie"), je parlais de l'apauvrissement de la langue et de ses conséquence sur le comportement. J'y évoquais le manque de mots pour exprimer sa pensée et son ressenti. A ce manque de mot, j'ajouterais que l'on constate aussi un manque de subtilité, de nuance, dans le choix du mot. Et pourtant quoi de plus différent, par exemple, qu'esprit d'élite et mépris, simplicité et facilité, plein et encombré, Rien et néant…On arrive ainsi à une schématisation de la pensée, un manichéisme trop prononcé des idées, une difficulté à distinguer, à temporiser parfois, à être compris même. La réaction immédiate (souvent agressive) prime alors sur la prise de recul et l'analyse ; la relation à l'autre n'est ainsi pas facilitée.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Read Full Post »

Jean COCTEAU – JOURNAL D'UN INCONNU

     Je suis, sans doute, le poète le plus connu et le plus célèbre. Il m'arrive d'en être triste, parce que la célébrité m'intimide et que je n'aime susciter que l'amour. Cette tristesse doit venir de la boue qui nous imprègne et contre laquelle je m'insurge. Mais, si j'y réfléchis, je moque ma tristesse. ET JE PENSE QUE MA VISIBILITE, construite de légendes ridicules, PROTEGE MON INVISIBILITE, l'enveloppe d'une cuirasse épaisse, étincelante, capable de recevoir impunément les coups. lorsqu'on croit qu'on me blesse, on blesse une personne étrangère que je ne voudrais pas connaître. Qu'y-a-t-il derrière un masque qu'on se donne ? Et en y songeant bien, que peut-il y avoir derrière une audace plus qu'affirmée ? A chacun de garder une part de son mystère. Voiler, dévoiler…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Jean COCTEAU – JOURNAL D'UN INCONNU

     L'INVISIBILITE me semble être la condition de l'élégance. L'élégance cesse si on la remarque. La POESIE étant l'élégance même ne saurait être visible.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Raymond RADIGUET – LE BAL DU COMTE D'ORGEL

     Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.

    Phrase écrite par un auteur mort à 20 ans. Le temps est décidemment une notion très relative.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Anaxagore

Diogène Laërce (3ème siècle av. J.-C.)

     Un jour, quelqu'un demanda à Anaxagore : "Pourquoi ne t'intéresses-tu pas à ta patrie ?" (et par ce mot, il entendait la Grèce). Anaxagore lui répondit : "Ma patrie ? Mais je ne m'intéresse qu'à elle !" Et, de son doigt, il montra le ciel.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

     Dans sa dernière note "De Nefertiti à Deneuve", René Guirande nous parle des femmes (en termes plutôt élogieux, rassurez-vous). Cette tendance actuelle à monter la Femme sur un piédestal et à descendre l'Homme du sien…Fi des piédestaux : à quand la reconnaissance des mérites réciproques ? Tous les hommes ne sont pas en-dessous de tout et toutes les femmes au-dessus de tout, intouchables. Tout n'est pas si simple. C'est plus une affaire de personnalité que de sexe. Macho ?…non : moderne plutôt.

     Néfertiti signifie "La Belle est venue", elle était l'épouse du Pharaon réformateur Aménophis IV Akhenaton, à qui l'on doit ces vers :

Claire de visage,

Souveraine de bonheur

Dotée de toutes les vertus,

Dame de Grâce, grande d'Amour

Dont les sentiments réjouissent

                            Le Seigneur des deux pays.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

     Une langue est en perpétuelle évolution, la langue française elle-même a beaucoup évolué depuis qu'elle est issue du Latin. L'évolution était jusqu'alors plutôt un enrichissement. Ce qui me gène dans l'évolution actuelle, c'est qu'il me semble qu'elle va au contraire vers un apauvrissement et, comme disent les psy, une alexithymie, qui est une "difficulté à dire" (notamment ce que l'on ressent). Cette difficulté voire cette incapacité à dire, l'auteur Alexandre Jardin en parle dans son livre "1+1+1…" paru en 2002 chez Grasset. Elle conduit souvent à la violence car quand on ne peut plus dire, on agit, le seul moyen d'exprimer angoisses et peurs c'est d'agir, par la violence faite à l'autre. C'est pour cela qu'Alexandre Jardin avait créé une association qui allait lire (et proposer à lire) dans les prisons et les banlieues difficiles, je ne sais pas si elle existe toujours, ni l'effet bénéfique (ou non d'ailleur) qu'elle a pu avoir, mais l'idée était intéressante.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Read Full Post »

Older Posts »